PARK CHAN-WOOK


HOMMAGE À PARK CHAN-WOOK

Hommage en sa présence le vendredi 31 mars | 20H00 | Salle 1 Cap’Cinéma.
Leçon de cinéma le samedi 1er avril | 14h30 | Salle 1 Cap’Cinéma.


À l’occasion de la venue exceptionnelle de Park Chan-wook à Beaune, le Festival International du Film Policier lui rend hommage en présentant sept films emblématiques de sa carrière cinématographique :
2000 JSA – JOINT SECURITY AREA (Gongdong gyeongbi guyeok JSA)
2002 SYMPATHY FOR MR. VENGEANCE (Boksuneun naui geot)
2003 OLD BOY (Oldeuboi)
2005 LADY VENGEANCE (Sympathy for Lady Vengeance Chinjeolhan geumjassi)
2009 THIRST, CECI EST MON SANG (Thirst – Bakjwi)
2013 STOKER
2016 MADEMOISELLE (The Handmaiden – Agassi)


Né le 23 août 1963 à Séoul (Corée du Sud), Park Chan-wook étudie la philosophie à l’université Sogang où il fonde le ciné-club “Movie Gang” et s’intéresse de près à la théorie du cinéma. Après avoir écrit et réalisé deux films qui n’obtiennent pas le succès escompté, son long métrage Joint Security Area bat tous les records d’entrées en Corée du Sud en 2000 et participe à de nombreux festivals internationaux, dont le Festival de Berlin et le Festival du Film Asiatique de Deauville où il remporte le Grand Prix en 2001. L’année suivante, Park Chan-wook entame avec Sympathy for Mr. Vengeance une trilogie consacrée à la vengeance, dont le deuxième opus, Old Boy, remporte le Grand Prix du Festival de Cannes 2004, et le troisième, Lady Vengeance, le Lion d’avenir et le Prix de l’Innovation au Festival de Venise 2005. Son septième long métrage, Je suis un cyborg, est présenté en Compétition au Festival de Berlin où il remporte le Prix Alfred-Bauer. Son film suivant, Thirst, ceci est mon sang, se voit décerner le Prix du Jury du Festival de Cannes 2009. En 2013, il réussit à transcender le scénario qui lui a été confié et fait de Stoker un modèle de mise en scène, brillamment interprété par Nicole Kidman.

Son dernier film Mademoiselle est sélectionné en Compétition au Festival de Cannes 2016, et sa sortie en salles en novembre 2016 permet au réalisateur d’obtenir son plus gros succès au box-office français, et parmi les meilleurs chiffres du cinéma coréen en France.

Park Chan-wook est également producteur, en particulier pour les deux derniers films Snowpiercer, le Transperceneige (2013) et Okja (2017) réalisés par son compatriote Bong Joon-ho.


FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

RÉALISATEUR
1992

THE MOON IS… THE SUN’S DREAM *

1997
TRIO (Saminjo) *

1999
LE JUGEMENT (Judgement – Simpan) – court métrage *

2000
JSA – JOINT SECURITY AREA (Gongdong gyeongbi guyeok JSA)Grand Prix & Prix du Public Festival du Film Asiatique de Deauville 2001 *

2002
SYMPATHY FOR MR. VENGEANCE (Boksuneun naui geot) *

2003
IF YOU WERE ME (Yeoseot gae ui siseon) – segment NEVER ENDING PEACE AND LOVE (N.E.P.A.L.)

2003
OLD BOY (Oldeuboi)Grand Prix Festival de Cannes 2004 *

2004
3 EXTRÊMES (Three Extremes – Saam gaang yi) – segment CUT *

2005
LADY VENGEANCE (Sympathy for Lady Vengeance – Chinjeolhan geumjassi) *

2006
JE SUIS UN CYBORG (I’m a Cyborg, But That’s Ok – Ssa-i-bo-geu-ji-man-gwen-chan-a) */**

2009
THIRST, CECI EST MON SANG (Thirst – Bakjwi)Prix du Jury Festival de Cannes 2009 */**

2011
60 SECONDS OF SOLITUDE IN YEAR ZERO – collectif

2011
NIGHT FISHING (Paranmanjang) – coréalisation, court métrage – Ours d’or du Meilleur Court Métrage */**

2012
DAY TRIP – coréalisation, court métrage

2013
BITTER, SWEET, SEOUL – coréalisation, doc

2013
STOKER

2014
A ROSE REBORN – court métrage *

2016
MADEMOISELLE (The Handmaiden – Agassi) */**

 

PRODUCTEUR | PRODUCER
2008
CRUSH AND BLUSH (Misseu Hongdangmu) Lee Kyoung-mi *

2013
SNOWPIERCER, LE TRANSPERCENEIGE (Snowpiercer – Seolgungnyeolcha) Bong Joon-ho

2017
OKJA Bong Joon-ho

* également scénariste
** également producteur


Quatre Lunes Digitales